L'Aikido dans l'esprit le plus pur du Budo

Takemusu Aiki France

 

Les dojos français qui adhèrent à la Tomita Academy se sont regroupés sous le nom de « Takemusu Aiki France » afin d’assurer la promotion du Takemusu Aiki de Takeji Tomita Sensei sur le territoire français.

 

Afin d’assurer la pérennité de l’Aikido de maître Tomita en France et de faire vivre ce leg que Tomita Sensei fait à ses élèves après plus de 50 ans de recherche autour des pratiques du budo, un rapprochement avec la FFAAA (qui valorise les arts Aiki) semblait tout naturel.

 

Création du groupe « Wanomichi Takemusu Aiki »

 

Takeji Tomita Sensei (Takemusu Aiki) et Daniel Toutain (Wanomichi) ont pour Sensei commun Maître Saito.

 

Le Wa No Michi de Daniel Toutain ainsi que le Takemusu Aiki (Aiki Shin Myo Den) de Takeji Tomita : perpétuent et prolongent l’aïkido tel qu’il fût dispensé à Iwama par Moriiro Saito Sensei, un des plus proches disciples du Maître Fondateur de l’aïkido Morihei Ueshiba.

 

La création d’un groupe indépendant, véritable « budo affinitaire », associant les deux styles d’art martiaux héritiers de l’Aïkido tel qu’enseigné par le fondateur à Iwama et des principes de l’Iwama Ryu de Maître Saito Sensei semblait donc une évidence pour les fondateurs des deux écoles.

 

Un travail de rapprochement entre le Takemusu Aiki le Wanomichi et la FFAAA a été initié dès 2015 par A. Samatan (Tomita academy).

 

Dès 2016, sous la nouvelle présidence de Francisco Diaz, la FFAAA impulse une ouverture vers les « Arts Aiki ».

 

La collaboration étroite entre Francisco Diaz, Daniel Toutain et Alexis Samatan permettra :

– la création en 2020 de l’association « Wanomichi Takemusuaiki »

– la constitution en février 2021 du groupe « Wanomichi Takemusu Aiki » au sein de la FFAAA.

 

Un des rôles de la FFAAA est de fédérer les pratiquants des arts martiaux Japonais qui sont les héritiers du Daïto Ryu Aïki Jujutsu, et de permettre de restituer la palette de pratiques qui s’est constituée en France.

 

La création d’une association « Wanomichi Takemusu Aiki » puis la création du groupe indépendant « Wanomichi Takemusuaiki » au sein de la FFAAA, vise à l’enrichissement des pratiques reconnues par la fédération grâce à l’intégration d’une branche supplémentaire issue des pratiques d’Iwama et se reconnaissant pleinement dans le fonctionnement fédéral actuel.

 

Fédération Française d’Aikido FFAAA aikido fédération